Make your own free website on Tripod.com
 

Le Blason, expliqué aux novices.


  • L'art du blason ou de l'héraldique a ses origines sur les champs de batailles du 12ème siècle. L'avenue d'armures de plus en plus complètes, et la création d'armées multinationales au cours des premières croisades en Orient en est probablement la cause. Il était devenu de plus en plus difficile d'identifier un chevalier en armure et portant un heaume fermé. Donc, les grands seigneurs devaient s'identifier d'une façon différente et unique. Cette façon consistait a décorer l'écu et la bannière d'une manière discernable à distance. En conséquence, les premiers blasons étaient uni couleurs, puis a deux couleurs contenant une où plusieurs pièces honorables, meubles ou divisions de l'écu. Ce système héraldique s'est compliqué avec le temps.
  • L'héraldique connaît une seule règle fondamentale. Celle des émaux (fig.001-007). Les émaux son divisés en deux groupes. D'abord les métaux, l'or (jaune) et l'argent (blanc). Puis les couleurs, les gueules (rouge), l'azur (bleu), le sable (noir), le sinople (d'abord rouge, puis vert) et l'assez rare pourpre. On ne peut poser métal sur métal ni couleur sur couleur. L'exception à cette règle est rare, et d'habitude blasonnée a enquerre. Certaines pièces tels les bordures et orles  sont exemptes de cette règle comme on va le voir plus loin.
  • En addition des métaux et couleurs il existe aussi les fourrures (fig.008-011), associations d'émaux stylisés. Les fourrures les mieux connues sont l'hermine, le contre-hermine, le vair et le contre-vair.
  • L'écu est divisé en neuf points. De l'observateur: Le coté gauche est dit dextre, et le droit sénestre. Le haut est le chef, le milieu le cur et le bas la pointe. Ainsi l'écu se compose du dextre du chef, le chef, le sénestre du chef, le dextre du cur, le cur, le sénestre du cur, le dextre de la pointe, la pointe et le sénestre de la pointe.
  • L'écu peut consister de partitions, pièces honorables et meubles de différents émaux. Je vais commencer par identifier les pièces honorables et les partitions les plus courantes.
    • Une ou plusieurs lignes horizontales donnent: (fig.012-022)
    1. 1. Une ligne horizontale divisant l'écu en deux parties égales est dit coupé. (Voir aussi chef et champagne).
    2. 2. La fasce consiste d'une pièce délimitée par deux lignes horizontales. La fasce s'étend sur environ un tiers de la hauteur de l'écu. Une fasce diminuée en largeur est appelée devise.
    3. 3. Le fascé  de quatre pièces est crée par trois lignes horizontales .
    4. 4. Quatre lignes donne deux fasces.
    5. 5. Cinq lignes fascé ou fascé de six pièces.
    6. 6. Six lignes donne trois fasces.
    7. 7. Sept lignes fascé de huit pièces.
    8. 8. Huit lignes quatre fasces.
    9. 9. Plus de huit lignes est appelé burelé et le nombre n'est pas blasonné.
    • Une ou plusieurs lignes verticales donnent: (fig.023-033)
    1. 1. Une ligne verticale divisant l'écu en deux parties égales donne le parti.
    2. 2. Le pal consiste d'une pièce délimitée par deux lignes verticales. Le pal s'étend sur environ un tiers de la largeur de l'écu. Le pal diminué est appelé vergette.
    3. 3. Parti de quatre.
    4. 4. Deux pals.
    5. 5. Parti.
    6. 6. Trois pals.
    7. 7. Parti de huit.
    8. 8. Quatre pals.
    9. 9. Vergeté
    • Une ou plusieurs lignes diagonales du dextre du chef vers le sénestre de la pointe donnent: (fig.034-041)
    1. 1. Tranché.
    2. 2. Bande. Diminué en cotice ou bâton. Encore diminué est le filet en bande.
    3. 3. Bandé de quatre.
    4. 4. Deux bandes.
    5. 5. Bandé.
    6. 6. Trois bandes.
    7. 7. Bandé de huit.
    8. 8. Quatre bandes.
    • Une ou plusieurs lignes diagonales du sénestre du chef vers le dextre de la pointe donnent: (fig.042-049)
    1. 1. Taillé.
    2. 2. Barre. Diminué en cotice en barre ou traverse. Encore diminué est le filet en barre.
    3. 3. Barré de quatre.
    4. 4. Deux barres.
    5. 5. Barré.
    6. 6. Trois barres.
    7. 7. Barré de huit.
    8. 8. Quatre barres.
    • La combinaison du coupé et du parti donne l'écartelé, et la fasce et le pal la croix.
    • La combinaison du tranché et du taillé donne l'écartelé en sautoir, et la bande et la barre le sautoir. Le flanchis est une répétition de sautoirs diminués.
fig.001-007


fig.008-011


fig.012-022



fig.023-033


fig.034-041


fig.042-049


Heraldry explained to the beginner.